Trame Verte et Bleue en Poitou-Charentes
Accueil du site > Qu’est-ce que la Trame Verte et Bleue ? > TVB : un projet... un outil

TVB : un projet... un outil

- Contexte
- Définition
- Objectifs
- Echelles d’application

Contexte

La perte de la biodiversité : un enjeu majeur, une préoccupation mondiale

En 1992, la convention de Rio de Janeiro marque le signal de la prise de conscience du déclin de la biodiversité à un rythme sans précédent dans l’histoire de la Terre. La communauté internationale s’est saisie de cet enjeu mondial et s’est fixée des objectifs de réduction de la perte de la biodiversité à l’horizon 2010, lors de la convention de Johannesbourg (2002).

Selon les études menées par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, 36 % des espèces étudiées sont menacées (dont 70% des plantes, 33% des amphibiens, 20% des mammifères et 12% des oiseaux). Compte tenu du rythme actuel, la moitié des espèces vivantes serait potentiellement menacée d’extinction d’ici à un siècle, près de 2 % des espèces étudiées ont d’ores et déjà irrémédiablement disparu.

La France s’est dotée d’une stratégie nationale pour le développement durable en 2004 et le Grenelle de l’environnement consacre les engagements ambitieux de la France en matière de développement durable.

L’approche sectorielle de protection et de conservation des espèces et des espaces, évolue désormais vers une approche globale , le “réseau écologique européen”.

La constitution d’une Trame verte et bleue nationale, engagement n°73 du Grenelle, en constitue l’une des mesures phares et porte l’ambition de contrecarrer le déclin de la biodiversité, y compris ordinaire.

Définition

Pour vivre, se nourrir ou se reproduire, les espèces végétales et animales ont besoin de se déplacer au fil des journées et/ou des saisons. Une espèce doit également pouvoir maintenir et faire évoluer son patrimoine génétique.

Les espaces naturels sont de plus en plus réduits et morcelés par l’activité humaine : banalisation des espaces ruraux, grignotage des espaces naturels au profit d’un étalement urbain toujours croissant, infrastructures de transport, véritables barrières… Autant d’obstacles pour les déplacements de la faune mais aussi d’une partie de la flore. L’isolement des populations animales ou végétales peut les affaiblir et conduire à des disparitions locales ou totales.

Pour éviter la disparition de milliers d’espèces, il faut relier entre eux les milieux naturels pour former un réseau écologique cohérent : c’est ce réseau qu’on appelle Trame Verte et Bleue (TVB). C’est l’un des engagements du Grenelle de l’environnement que de permettre aux espèces, avec la création de la Trame Verte et Bleue, de retrouver une capacité de voyager.

La Trame verte et bleue est constituée de continuités écologiques terrestres et aquatiques composées de "réservoirs de biodiversité", de "corridors écologiques" et de cours d’eau et canaux, ceux-ci pouvant jouer le rôle de réservoirs de biodiversité et/ou de corridors.

La Trame verte et bleue ne suppose pas automatiquement une continuité territoriale, la circulation des espèces n’impliquant pas nécessairement une continuité physique.
On distingue trois types de corridors écologiques :

- les corridors linéaires (haies, chemins et bords de chemins, ripisylves, bandes enherbées le long des cours d’eau,…) ;

- les corridors discontinus (ponctuation d’espaces-relais ou d’îlots-refuges, mares, bosquets,…) ;

- les corridors paysagers (mosaïque de structures paysagères variées).)

Exemple d’éléments de la Trame verte et bleue : réservoirs de biodiversité et types de corridors terrestres (Source : Cemagref, d’après Bennett 1991)

La Trame Verte et Bleue est identifiée à l’échelle régionale au travers des Schémas Régionaux de Cohérence Ecologique ou infra-régionale au travers de démarches locales de planification.

La Trame verte et bleue constitue donc un outil d’aménagement du territoire qui vise à (re)constituer un réseau écologique cohérent, à l’échelle du territoire national, pour permettre aux espèces animales et végétales, de circuler, de s’alimenter, de se reproduire, de se reposer,… En d’autres termes, d’assurer leur survie, et permettre le maintien d’une biodiversité qui apporte ses services à l’Homme.

Objectifs

Des objectifs écologiques…

- Conserver et d’améliorer la qualité des différents milieux naturels et de réduire la fragmentation des habitats
- Garantir la libre circulation des espèces et de permettre le déplacement des espèces
- Accompagner les évolutions du climat
- Assurer la fourniture des services écologiques rendus par la biodiversité

… mais aussi

- Améliorer le cadre de vie
- Améliorer la qualité et la diversité des paysages
- Prendre en compte les activités économiques
- Favoriser un aménagement durable des territoires : orienter l’urbanisation et l’implantation des infrastructures et améliorer leur perméabilité

Echelles d’application

La Trame Verte et Bleue repose sur trois niveaux emboîtés :

Orientations nationales

Orientations validées par décret et déclinées dans les guides élaborés par le COMité OPérationnel Trame Verte et Bleue (COMOP).

Schémas Régionaux de Cohérence Écologique

L’élaboration de ce schéma s’opère de manière conjointe entre l’ Etat et la Région.

Documents de planification

Le SRCE est à décliner dans les documents de planification des collectivités territoriales et des groupements compétents en aménagement de l’espace ou urbanisme.

Chaque niveau doit prendre en compte le niveau supérieur, la prise en, compte étant le moins contraignant des trois niveau de la notion juridique “d’opposabilité”(derrière la compatibilité et la conformité).

Publications

- "Bibliowebographie TVB" - IAAT Poitou-Charentes
Sélection d’ouvrages, d’études et de ressources Internet.

- "La Trame verte et bleue en France Métropolitaine" (PDF,2.4 Mo)
Brochure d’information élaborée par la Direction générale de l’aménagement du logement et de la nature du Ministère de l’Ecologie.

- "Qu’est-ce qui se trame ?"
Lettre d’information du groupe national d’échanges sur la Trame verte et bleue animé par la Fédération des Parcs naturels régionaux de France.

- "Corridors écologiques" et "Trame verte et bleue"
Dossier de la revue Espaces Naturels, revue des professionnels des espaces naturels ATEN - N°14 - Avril 2006 et ATEN - N°34 - Avril 2011

- "Fragmentation des habitats et dynamique de la biodiversité".
Article de John Thompson et Ophélie Ronce, mis en ligne sur le site de la Société Française d’Écologie en 2010.

- Actes de colloques et conférences sur la Trame Verte et Bleue

- Colloque "Quelle contribution des espaces protégés français aux continuités écologiques ?"
Actes du 16ème Forum des gestionnaires d’espaces naturels de Mars 2010. Les thématiques abordés : cadres scientifiques, stratégiques et juridiques, outils et exemples d’initiatives transposables pour contribuer aux continuités écologiques sur les territoires.

Autre bibliographie :

Les rapport du MNHN :
- Contribution à la définition de critères nationaux de référence

Sites d’information

- Centre de ressources national sur la Trame Verte et Bleue
- Espace dédié à la Trame Verte et Bleue sur le site du Ministère de l’Ecologie
- Le centre de ressources des Parcs naturels régionaux de France

Admin | Contact

Site élaboré par l'Observatoire Régional de l'Environnement, dans le cadre de sa mission d'animation du
Réseau Partenarial des Acteurs du Patrimoine Naturel (RPAPN) en Poitou Charentes, avec le concours financier de la Région Nouvelle-Aquitaine de l'Union Européenne (fonds FEDER) et de l'État